QUELQUES MEUBLES EN BAMBOU
(été 2017)

Les nombreux bambous disponibles autour de notre maison de Corrèze, plantés par mon aïeul ou plus récemment par moi-même, m'ont incité à tenter quelques meubles.
Plutôt que l'encastrement des angles, comme dans les meubles en bois ou par enrobage d'osier comme souvent dans les meubles en bambou, j'ai préféré choisir la triangulation
chaque fois que l'objet s'y prêtait. Le cas échéant, la tablette horizontale en contreplaqué participe à cette triangulation.

Petite chaise d'enfant

     
Pour ce premier essai la raideur tenait simplement à la pratique artisanale des percements, dont
l'approximation  conduisait à forcer l'assemblage.
Hélàs les petits bambous-roseaux encore trop frais utilisés pour les barreaux ont rétréci en séchant, et devront donc être remplacés par des bambous plus durablement rigides.

Porte-serviette

         
La présence d'un gros tuyau près du sol a conduit à placer le support de droite en porte-à-faux.
La solution a été trouvée en plaçant deux autres pieds en support intermédaire formant tripode avec le montant de droite.
Un noyau central organise l'ensemble sans participer directement ni au contact avec le sol, ni au support de la serviette.

Porte-manteau tripode
     
Respectant la hauteur strandard de 1,70 m, ce porte-manteau doit sa stabilité à la fois à sa forme pyramidale, et à courbure près des pieds des trois montants choisis.
Les traverses hautes et basses, formant patères en haut et portant une planchette en bas, participent à la triangulation et à la raideur de l'ensemble.
 
                                                           Plan et élévation de deux projets successifs : le second, suggéré par Dominique, est plus stable avec sa silhouette pyramidale.

Table ronde (premier essai et projets)
     
Dans ce premier prototype, construit sans projet élaboré, l'impossibilité de faire converger les 3 pieds en un même point a produit un plateau non horizontal :
en recoupant les 2 pieds les plus longs le centre de gravité s'est trouvé déplacer, et il a donc fallu un ergot au pied côté du risque de chute.


 
 
Ce nouveau  projet rectifié permettrait de réaliser un modèle équilibré. 2 autres projets possibles :
avec noyau de grand diamètre (10 cm) ou avec 3 pieds en Té à angle droit sous le rond.
Ces trois variantes offiraient un plateau horizontal à support équilibré, mais le plateau continue de dépasser le polygone de sustentation limité au triangle équilatéral inscrit le cercle.


Table carrée (projet)

Ce projet propose un carré de sustentation correspondant à la surfac du plateau, même si les têtes de support forment un carré plus réduit (sans impact sur la stabilité).
L'existence de 4 pieds implique un sol plat, alors que les projets sur tripode peuvent se poser sur un sol inégal.
Pour ces derniers projets, j'espère pouvoir utiliser comme noyau une section de gros bambous qu'il es prévu de couper dans une propriété familiale voisine de Corrèze.

Jeu d'échecs en bambou

Retour à la page d'accueil