TONS CHINOIS ET MUSICALITÉ


Les "quatre tons" du mandarin peuvent-ils être transcrits en notes musicales ?
Sur le forum Lechinatown, cette question a fait l'objet d'un débat aux avis partagés.

Avec ma nièce Flore, ingénieur du son, j'ai enregistré les fameux quatre tons ma1 ma2 ma3 ma4,
et elle en a fait l'analyse avec un logiciel professionnel (fréquences exprimées en hertz).

Dans la pratique l'expérience a été répétée trois fois, donnant trois séries de mesures,
avec dans chaque série trois mesures (début, milieu et fin) pour chacun des quatre tons .

Les résultats sont ici portés sur un tableau des données, avec le graphique correspondant.
Un autre tableau établit la correspondance indicative entre ces mesures et les notes de musique.

D'autres mesures seraient à faire avec des locuteurs (chinois de préférence) ayant une autre hauteur de voix,
notamment une voix féminine - et dans l'idéal des voix de soprano, mezzo, contralto pour les voix féminines,
et de contre-ténor, ténor, baryton et basse pour les voix masculines.

A ce premier stade, l'expérience indique que les "quatre tons" peuvent être comparés à des notes de musique,
du moins sur le plan de leur fréquence mesurée en hertz, et qu'il s'étendent sur plus d'un octave.

Le premier ton se situe en haut de la tessiture (ton haut constant).
Le deuxième ton commence sensiblement en dessous et monte progressivement, pouvant dépasser le niveau du premier ton
Le troisième ton commence au même niveau que le deuxième, descend assez peu puis remonte au moins jusqu'au premier
Le quatrième ton commence au niveau du premier, et descend très rapidement (au point que la mesure en est difficile).




Données de base (mesures)...                                  ... et graphique correspondant
                                                                                de gauche à droite tons 1, 2, 3 et 4




comparaison avec les hauteurs de notes dans la gamme tempérée (avec la=440)
et commentaires (ci-dessous)



retour a la page d'accueil