Au spectacle :

Un "masque" à Saint-Cloud

Laura présente le spectacle :
un divertissement musical créé en Angleterre en 1653
 
"Jouer ce spectacle dans un jardin, au milieu d'un public familier,
nous sert à créer la fiction d'une représentation clandestine,
moment de bonheur dérobé aux désordres du monde extérieur..."
 
"CUPIDON ET LA MORT"
(Angélique et Muriel)
L'échange de leurs flèches va provoquer une hécatombe chez les amoureux 
 
"Le désespoir" (Cyril) :
venu la corde au cou pour trouver la mort, il repartira consolé
(sans oublier Julien et quelques autres, mais trop vifs pour être croqués)
 
 
Coryphée (Patricia, voix superbe)
entre les musiciens et le choeur (alto, ténor et baryton)
 
 
"La nature en émoi" (Nadia)
tandis que chaque amoureuse pleure son amant victime de la méprise
(ici Adrien, violon vivant puis amant mort, mais...)
 
 
... Mais tout finira bien dans le bonheur retrouvé du Paradis
 
Carnet de métro - croquis d'urgence
Retour à la page d'accueil - laisser un message